Print Friendly, PDF & Email

HDL ET LDL CHOLESTEROL

Avec le tabagisme et l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie est l’un des principaux facteurs de risque de maladie cardiaque. On peut réduire son taux de cholestérol sanguin par une alimentation saine, l’exercice physique et des médicaments.

Les deux principaux types de cholestérol sont les lipoprotéines de haute densité (HDL) ou « bon » cholestérol, et les lipoprotéines de basse densité (LDL) ou « mauvais » cholestérol. Une partie du cholestérol est nécessaire à l’organisme, mais des taux élevés peuvent être dangereux.

Cholestérol HDL vs LDL

Le cholestérol LDL est souvent appelé mauvais cholestérol. S’il y a trop de cholestérol LDL dans le sang, il s’accumule dans les parois des vaisseaux sanguins, ce qui provoque leur rétrécissement et leur raidissement. Une accumulation de cholestérol LDL réduit la circulation sanguine et peut augmenter le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Le HDL ou bon cholestérol peut déplacer le cholestérol LDL du sang vers le foie, qui le décompose pour l’éliminer comme déchet. Le cholestérol HDL est appelé bon cholestérol car il réduit le taux de cholestérol dans le sang. Un taux élevé de HDL est lié à une réduction du risque de crise cardiaque et de maladie cardiaque.

Quelles sont les fourchettes idéales ?

Le cholestérol est mesuré en milligrammes par décilitre (mg/dl). Les recommandations de la Source sûre pour un taux de cholestérol sain sont les suivantes :

  • Taux de cholestérol total est inférieur à 2 g/L
  • Un taux de cholestérol LDL est considéré comme normal lorsqu’il est inférieur à 1,6 g/l.
  • Le cholestérol HDL doit être inférieur ou égal à 2g/l.

Rapport entre le cholestérol total et les HDL

Le rapport entre le cholestérol total et le cholestérol HDL peut aider une personne à savoir si elle consomme suffisamment de bon cholestérol et à limiter les sources de mauvais cholestérol. Il peut être mesuré en divisant le cholestérol total par le taux de HDL. Idéalement, le rapport devrait être inférieur à 4. Plus ce chiffre est bas, plus le taux de cholestérol d’une personne est sain.


Le cholestérol total fluctue, c’est pourquoi plus d’une prise de sang peut être nécessaire pour une évaluation précise. Les taux peuvent changer après un repas, c’est pourquoi une analyse sanguine est parfois effectuée le matin avant le petit-déjeuner. Le rapport entre le cholestérol total et le HDL est un meilleur marqueur du risque de maladie cardiaque que le seul taux de cholestérol LDL.

Cholestérol non HDL

Une autre méthode d’évaluation du taux de cholestérol consiste à calculer le taux de cholestérol non HDL. On le mesure en soustrayant le cholestérol HDL du cholestérol total. Cette méthode est considérée comme plus précise par certains médecins car elle inclut les taux de lipoprotéines de très basse densité (VLDL) dans le calcul. Tout comme le cholestérol LDL, le cholestérol VLDL peut également s’accumuler à l’intérieur des parois des vaisseaux sanguins, ce qui est indésirable. Idéalement, le taux de cholestérol non-HDL devrait être inférieur à 130 mg/dl. Une valeur supérieure à ce chiffre augmente le risque de maladie cardiaque.

Causes d’un taux élevé de cholestérol LDL

Les causes d’un taux élevé de cholestérol LDL comprennent :

  • Manger une alimentation riche en graisses saturées : Les régimes alimentaires riches en graisses saturées et hydrogénées peuvent augmenter le taux de cholestérol LDL.
  • L’inactivité : Le fait de ne pas faire assez d’exercice peut entrainer une prise de poids, qui est liée à une augmentation du taux de cholestérol.
  • L’obésité : Les personnes en surpoids ont un risque accru d’avoir un taux de cholestérol élevé.
  • Le tabagisme : Un produit chimique contenu dans les cigarettes fait baisser le taux de cholestérol HDL et endommage la paroi des vaisseaux sanguins, ce qui peut augmenter le risque de durcissement des artères.
  • Conditions médicales : Certaines d’entre elles peuvent affecter le taux de cholestérol LDL, notamment le diabète de type 2, une thyroïde inactive, des problèmes rénaux ou hépatiques et une dépendance à l’alcool.
  • La ménopause : Chez certaines femmes, le taux de cholestérol peut augmenter après la ménopause.
  • Génétique : L’hypercholestérolémie familiale (HF) est une forme héréditaire d’hypercholestérolémie qui expose les gens à un risque de maladie cardiaque précoce.

Comment réduire le taux de LDL

Les changements de mode de vie suivants peuvent contribuer à réduire le taux de cholestérol LDL :

  • maintenir un poids sain
  • faire de l’exercice régulièrement
  • arrêter de fumer
  • prendre un supplément de niacine (vitamine B-3).

Certaines études ont montré que la vitamine B-3 peut réduire le cholestérol LDL tout en augmentant le HDL. Il est important de parler à un médecin avant de prendre des suppléments de niacine.

Les personnes qui essaient d’abaisser leur taux de cholestérol LDL doivent également éviter de consommer des graisses saturées.

Les aliments à éviter sont :

  • les gâteaux, les biscuits et les pâtisseries
  • les plats cuisinés surgelés, comme les pizzas surgelées
  • margarine
  • les fastfoods frits
  • les bonbons fourrés à la crème
  • beignets
  • crème glacée
  • les sandwichs de petit-déjeuner préfabriqués
  • les chips

Dr RANDRIANARIJAONA A.
Médecin Chef