Accueil Revue de presse News Médical et Social
Actus

Le téléphone portable

Imprimer

Le téléphone portable est aujourd'hui ancré dans notre quotidien. Mais des craintes liées à son utilisation persistent, parmi lesquelles on trouve les maux de tête. Rassurant sur les risques pour la santé, le récent rapport des autorités incite néanmoins les migraineux à la vigilance.

Si vous passez des heures au téléphone, il est normal d'avoir mal à la tête. Le fait que votre téléphone soit un mobile ou non n'y changera rien à l'affaire. Mais certains patients migraineux se plaignent de douleurs déclenchées ou augmentées par l'usage du portable. Longtemps minimisé, ce phénomène est aujourd'hui confirmé par plusieurs études.

  • Les utilisateurs de téléphone portable présentent plus de maux de tête que les non-utilisateurs ;
  • Les douleurs augmentent avec la durée d'exposition, touchant 65 % des utilisateurs lorsqu'ils téléphonent plus d'une heure par jour ;
  • La survenue de douleurs est réduite de 20 % lorsque l'utilisateur utilise un kit mains libres ;
  • Hormis les maux de tête, il n'a pas été mis en évidence d'autres symptômes liés à l'utilisation du portable.
  • Purement statistiques, ces résultats plaident en faveur d'un lien entre maux de tête et utilisation du portable.

12 conseils pour limiter les risques liés au DAS (Débit d’Absorption Spécifique)

Depuis une dizaine d’années, les radiofréquences émises par les téléphones portables sont soumises à différentes études ou recherches pour mettre en lumière l'éventuelle nocivité de ces ondes. Mesuré en watts par kilogramme (W/kg), le fameux DAS indique la quantité d’énergie absorbée par l’organisme. La législation européenne a fixé un plafond de 2 W/kg tandis qu’outre-Atlantique le rayonnement maximal autorisé est de 1,6 W/kg.

Si l’OMS se veut rassurante et qu’un décret datant de 2003 impose aux constructeurs d’indiquer le DAS sur leurs produits, selon le principe de précaution, mieux vaut choisir un mobile présentant le plus faible DAS possible et suivre ces quelques recommandations.

1 - Les adolescents de moins de 15 ans ne devraient pas avoir accès à un mobile. Cette règle élémentaire n’est pourtant pas ou peu respectée par les parents. L’adolescent est particulièrement vulnérable aux rayonnements électromagnétiques.

2 - Éviter tout contact d’un téléphone portable avec le ventre d’une femme enceinte. Là encore, il s’agit d’un conseil élémentaire relevant du bon sens, les cellules de l’embryon étant très sensibles aux rayonnements émis par le mobile.

3 - Éviter d’approcher le téléphone portable à moins de 20 cm d’un implant cardiaque ou autres implants métalliques.

4 - Lors de l’achat d’un nouveau portable, préférez un modèle dont la valeur de DAS est la plus faible possible, de préférence inférieure à 0,7 W/kg.

5 - Éviter de porter votre mobile à hauteur ou contre le cœur, l’aisselle, la hanche ou les parties génitales

6 - Préférer l’utilisation d’un kit piéton filaire pour éloigner l’appareil de votre cerveau et de votre oreille. Mieux vaut utiliser une oreillette filaire plutôt qu’une oreillette sans fil qui dégage des ondes.

7 - Limiter le nombre et la durée des appels. En moyenne, pas plus de 6 appels par jour qui n’excéderont pas 3 minutes chacun. L’idéal est de respecter un temps moyen de 1 h 30 entre chaque appel.

8 - Téléphoner dans les conditions de réception maximum ! Si vous passez un appel alors que vous captez mal le réseau, le DAS émis par le portable peut être multiplié par 2 voire 4 !

9 - Évitez de téléphoner en vous déplaçant.

10 - Ne pas téléphoner en voiture ou dans toute autre infrastructure métallique. L’effet de « cage de Faraday» emprisonne et répercute les ondes émises par le portable.

11 - Pour éviter une exposition passive au rayonnement, éloignez-vous du public lorsque vous passez un appel.

12 - Ne jamais conserver un téléphone allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête durant la nuit.

portable ostie

 

LUTTONS ENSEMBLE CONTRE LA POLLUTION

Imprimer

Ne baissez pas les bras ! Quelques recettes simples pourraient significativement changer les choses. Voici comment agir contre la pollution:

  • Ne jetez rien dans la nature ! Et surtout pas des emballages ou sacs en plastique, ni des produits chimiques, ni des batteries, pneus, huile, etc.
  • Ne jetez pas de produits chimiques dans vos WC et ni dans l'évier. Ca comprend aussi les solvants, peinture, etc.
  • Triez ce tout qui peut l'être dans vos déchets, y compris les piles et ampoules usagées.
  • Consommez moins de produits préemballés : les emballages constituent la plus grande part de nos déchets.
  • Consommez des produits locaux : il faut moins d'énergie pour les transporter, donc moins de pollution. Achetez "made in Madagascar".
  • Ne gaspillez pas l'eau. Et buvez de l'eau du robinet de préférence filtrée, pas de l'eau en bouteille
  • Ne prenez pas de sacs en plastique dans les supermarchés.
  • La mer n'est pas une poubelle. Ne jetez RIEN dans la mer. Ni dans les rivières.
  • Préférez le bois à tous autres matériaux, pour vos tables, fenêtres, meubles…
  • Le chauffage au bois est, avec le chauffage solaire, le seul chauffage écologique. Tous les autres modes de chauffage sont polluants
  • Ne gaspillez pas l'électricité. Et je ne parle pas que de la lumière. Savez vous que le frigo est l'appareil qui consomme le plus ?
  • Ne sortez pas la voiture pour faire 300 m (par exemple pour amener les enfants à l'école). La marche à pied, le vélo, c'est bien mieux. Et en ville, une grosse voiture, ça ne sert à rien. Ah oui, aussi, préférez le Diesel à l'essence. Ça pollue bien moins.
  • Pour vos déplacements, plutôt que la voiture, prenez un «taxibe», même s'il pollue, il pollue MOINS. Ou covoiturez !
  • La clim ne sert à rien, elle pollue indirectement à cause de l'énergie monstrueuse qu'elle consomme. Quand il fait chaud, vous vous protégez du soleil ? Pour votre maison, c'est pareil ! un Claustra, un voilage devant les fenêtres (dehors, pas dedans) et hop, il fait déjà moins chaud.
  • Si vous faites construire une maison, ne construisez PAS en bloc béton. C'est totalement anti-écologique.
  • Quand vous changez de frigo, congélateur, lave-linge, ou lave-vaisselle, prenez un classe A : c'est un peu plus cher mais en 2 ans vous rentrez dans vos frais.Et prenez des lessives sans phosphates, et du sel marin plutôt que du sel gemme.
  • Ne changez pas de téléphone tous les 3 mois. Les gadgets électroniques, c'est de la pollution (non seulement quand on les jette, mais aussi pour les fabriquer)
  • Si vous pouvez installer un récupérateur d'eau de pluie, un chauffe-eau solaire, faites-le.
  • Mangez moins de viande, et plus de fruits et légumes. Vous n'avez pas idée de la pollution qu'il faut pour faire un kilo de viande.
  • Achetez bio. Je répète : ACHETEZ BIO, même si c'est plus cher. Quand tout le monde fera comme vous, les prix baisseront.

Voila, c'est tout bête mais si tout le monde fait ça, la pollution, on n'en parlera plus.

pollution ostie

 

LA BRONCHIOLITE VIRALE

Imprimer

Maladie virale saisonnière touchant les enfants de moins de 02 ans, caractérisée par une obstruction bronchiolaire.

Lire la suite...

 
 

OUVERTURE DU 2ème CABINET D’ECHOGRAPHIE A L’OSTIE BEHORIRIKA

Imprimer

L’objectif principal de l’OSTIE est l’amélioration continue de la qualité des soins et des prestations afin de mieux satisfaire les exigences des affiliés.

Lire la suite...

 

INAUGURATION DU NOUVEAU BATIMENT DU DISPENSAIRE DE L’OSTIE A AMBOHIMANARINA

Imprimer

L’objectif principal de l’OSTIE est l’amélioration continue de la qualité des soins et des prestations afin de mieux satisfaire les exigences des affiliés.

 

Lire la suite...

 
 

Page 3 de 12

Revue de presse

presse

OSTIE garde

Informations

IL EST A NOTER QUE

L’OSTIE garantit l’uniformité des services offerts aux Adhérents et aux Affiliés, à travers d’une gamme de prestations fournies gratuitement auprès de ses neuf (09) Dispensaires et de ses trentaines d’Antennes.

Lire la suite

Templates Joomla 1.5