Accueil Revue de presse News Médical et Social
Actus

Imprimer

srv sg 06

srv sg 07La cystite est une infection urinaire localisée au niveau de la vessie. Le plus souvent, elle est due à la bactérie " Escherichia Coli" (naturellement présente dans le gros intestin). Lorsque celle-ci pénètre dans l'urètre, puis remonte dans la vessie et commence à s'y multiplier : c'est l'apparition de la cystite. Certains facteurs peuvent favoriser cette apparition. 

LE SEXE FÉMININ

Parmi les multiples facteurs augmentant le risque d'infections urinaires, le plus important est sans doute d’appartenir au sexe féminin. En effet, le méat urinaire (orifice externe de l'urètre), le vagin et l'anus sont proches les uns des autres et l'urètre de la femme est plus court que celui de l’homme.

Or, cette proximité entre l’urètre et l’anus favorise le passage des germes entre les deux orifices. Et ce, malgré le "nettoyage" régulier réalisé par le passage de l'urine lors des mictions.

LES RAPPORT SEXUELS 

Les  rapports sexuels  sont un facteur déclenchant d'infection urinaire  bien connu (de par les microtraumatismes qu'ils provoquent). Certaines femmes souffrant de cystites à répétition ont un épisode après chaque rapport.

Dans ce cas, on recommande d'uriner après les rapports sexuels et de vider complètement votre vessie, pour chasser les bactéries qui pourraient être présentes dans l'urètre.

L'utilisation du diaphragme peut favoriser les infections, d'une part par un effet mécanique, en gênant l'évacuation de la vessie et d'autre part par la modification de la flore bactérienne entraînée par l'application de gel spermicide. Tous les contraceptifs locaux par spermicide ont le même inconvénient.

LA MÉNOPAUSE

Après 50 ans, le déficit en œstrogènes lié à  la ménopause favorise le développement de cystites.

De plus, le prolapsus génital et urinaire chez la femme âgée ne permet pas de vider complètement la vessie et prédispose à l’infection.

Sachez aussi que l’incontinence urinaire est un facteur favorisant la cystite.

srv sg 08

LA GROSSESSE

D'autres éléments peuvent intervenir dans le développement d'infections urinaires. Les facteurs hormonaux, notamment, jouent un rôle, comme l'atteste la survenue plus fréquente de ces  infections urinaires au cours de la grossesse.

De plus, lors de la grossesse, la compression de la vessie par l'utérus favorise la stase urinaire.

L'HYGIÈNE INTIME

De même, une hygiène trop rigoureuse et, en particulier, la réalisation de douches vaginales risquent de provoquer un déséquilibre de la flore pouvant être à l'origine d'infections. Pour la même raison, les savons trop agressifs ou les bains moussants doivent être évités pour prévenir les cystites.

Toujours au chapitre de l'hygiène, il est important, pour les femmes souffrant de cystites à répétition, de toujours s'essuyer d'avant vers l'arrière après être allées aux toilettes, pour éviter la diffusion de germes fécaux vers l'urètre.

Par ailleurs, toutes les causes d'irritation et d'infection de la région anogénitale, notamment vaginite ou prurit entraînant des lésions de grattage, favorisent l'apparition de cystites.

LE MANQUE D'EAU

Boire beaucoup d'eau induit une émission d'urine abondante permettant d'évacuer les germes. C'est d'ailleurs un principe de base du traitement des cystites.

Mais, à l'inverse, le fait de boire peu favorise les infections. Le risque de cystite est plus élevé en été, surtout lorsque l'on voyage dans des pays chauds, car l'on a tendance à transpirer plus et à uriner moins.

LA CONSTIPATION

Enfin, tous les facteurs entraînant une certaine stagnation des urines dans la vessie, et notamment la constipation, augmentent le risque d'infection.

Si les épisodes se répètent, il est important de rechercher l'un ou l'autre de ces éléments. Cependant, bien souvent, les corriger ne suffit pas à supprimer les récidives et un traitement au long cours est nécessaire

srv sg 09

 

-          Tabagisme

-          Frottement des yeux

-          Maquillage excessif des cils

-          Exposition au Froid, à la poussière

-          Conduite  à fenêtres ouvertes,

-          Climatisations intensives

-          Mauvaises corrections optiques

-          Port de lentilles de contact

-          Éclairages insuffisants

 

Imprimer

srv sg 01

srv sg 02Ny Service Sage-femme eto amin’ny OSTIE Ambohimanarina dia mandray sy mikarakara ny reny sy ny zaza, 

toy ny :

img cr Mampisafo :

In’efatra eo ho eo raha mizotra ara-dalana ny vohoka : manome taratasy fitilina rà sy pipi, manao vaksiny miaro amin’ny Tetanosy, manome ireo fanafody fanefitra toy ny pilo-fera sy ody kankana.

Manome ny torohevitra ara-pahasalamana toy ny sakafo, fitafy, fahadiovana ; mandritra ary indrindra ao aorian’ny fiterahana.

p cManao vaksin’ny zaza : manomboka ny 1 volana sy tapana ka hatramin’ny faha 9 volana izay toy ny :

p c

VPO (Vaccin Poliomyélite Oral)

p c

DTC Hep Hib (Diphtérie,Tétanos,Coqueluche,Hépatite B)

p c

ROTARIX

p c

PCV10 (Pneumonie,Méningite)

p c

VPI (Vaccin Poliomyélite Injectable)

p c

VAR (Vaccin Anti-Rougeole)

img cr

 srv sg 03Manaramaso ny lanja sy ny refy ihany koa : ny fanajana ny elanelan’ny vaksiny sy ny toromarika ara-tsakafo dia mitondra ny zaza ho amin’ny fahasalamana.

img cr

 Manao fanabeazana aizana mba handridrana ny fiterahana hoan’ireo vehivavy efa niteraka na tsia. Izany dia atao mba hisorohana ny vohoka tsy iriana. Maro karazana ireo fanabeazana aizana misy eto amin’ny Ostie toy ny : 

p c

  Mama (Mampinono Anaka Manabe Aizana)

p c

  Pilina

p c

  Implanon

p c

  DIU( Dispositif Intra-Utérin)

p c

  Tsindrona

p c

  Vakana

Natao ihany koa ny fanabeazana aizana mba ahafahan’ireo reny manohy ny asa any amin’ny orinasa sy ny asa aman’andraikitra amin’ny fiainana andavanandro mba tsy hisian’ny ahiahy fa ho fianakaviana sambatra.

srv sg 04

img crsrv sg 05Misy koa ireo lehilahy na vehivavy tonga mangataka toro-hevitra ara-pahasalamana izay homenay toro-hevitra mifanaraka amin’izany.

img cr

 Ny Rasazy ihany koa dia afaka mifanampy amin’ireo service hafa toy ny : soins, pharmacie, laboratoire ….

Izany dia natao mba hanafaingana ny asa.

 Izany dia natao mba hanafaingana ny asa.

IREO KARAZANA TATITRA SAMIHAFA TOY NY :

p cSSD (Service de Santé de District)

p c

OSTIE

p c

PEV (Programme Élargie de la Vaccination)

p c

Hebdomadaire

izay alefa any am amin’ny fanjakana.

Miara miasa amin’ny CSB II ihany koa ny OSTIE amin’ny fanantanterahana ireo activité an’ny fanjakana isankarazany : SSME (Semaine de Santé Mère Enfant), Polio,…

Misy koa ireo sehatra hafa miara-miasa amin’ny Ostie toy ny PSI (Population Service International) izay andraisana anjara mavitrika.

 puce3  Ny Rasazy ihany koa dia manome toro-hevitra ara-pahasalama izay mila izany na lahy na vavy.

 puce3   Ny Service Sage-femme dia mandray ny olona tonga ao aminy araky ny fenitra sy kalitao rehetra mba ahafampo.

 puce3   Mandray ny Alatsinainy hatramin’ny Zoma , manomboka amin’ny 8 ora maraina hatramin’ny 4 ora hariva.

Sage femme Ostie Ambohimanarina :

- RAZAIARISOA Arinette

- RAMILISON Raoby Manitrala

- RAJAONARISON Manoa Andriharilala

- RAZAFITRIMO Sariaka Maharavo

 

Faire baisser la fièvre

Désencombrez le nez

Lutter contre les écoulements
 

Imprimer

WORLD HEALTH ORGANIZATION(WHO)

PREVENTION AND CONTROL MEASURES FOR STRUGGLING AGAINST THE PLAGUE

  1. PREVENTION AND CONTROL MEASURES
  2. Preventive measures include informing people when zoonotic plague is present in their environment and advising them to take precautions against flea bites and not to handle animal carcasses. The most rapid and effective method for controlling fleas is to apply an appropriate insecticide formulated as a dust or low-volume spray. People, especially health workers, should also avoid direct contact with infected tissues such as buboes, or close exposure to patients with pneumonic plague.

    Important prevention and control measures are primarily intended to reduce human transmission and avoid increase in epidemic. These include:

    • Advising the public to take all necessary precautions against flea bites and to not pick up or touch dead animals
    • Implementing measures to control rodents hosts of Yersinia pestis (plague bacillus), especially rats
    • Avoiding direct contact with infected tissues such as buboes, or close exposure to patients with pneumonic plague
    • Early presentation to health care - go to the closest health center in the event of suspicious symptoms
    • Health workers and people who are in direct contact with pneumonic plague patients must wear personal protective equipment
    • Health workers should receive a chemoprophylaxis with antibiotics as long as they are exposed
    • Safe management and burial of deceased cases
  3. TREATMENT

Rapid diagnosis and treatment is essential to reduce complications and fatality. Effective treatment methods enable plague patients to be cured, if diagnosed in time. These methods include the administration of antibiotics as Aminoglycosides, Fluoroquinolones, Sulfonamides and supportive therapy.

 
 

Imprimer

L'OSTIE 24 AMBOHIMANARINA

L’OSTIE 24 est un service médical d'urgence, implanté au sein même du Dispensaire d’Ambohimanarina. On y reçoit des consultations médicales usuelles et des consultations «URGENTES» surtout en dehors des heures d’ouverture du Dispensaire.

Ce Service assure des prestations 24h/ 24, et 7j/7. Il est rattaché directement à la Direction Technique et est assuré par:

  • Un Médecin Responsable (Urgentiste),
  • Deux Médecins Urgentistes,
  • Deux Médecins pour renfort (Prestataires)
  • Trois Personnels paramédicaux,
  • Trois Personnels paramédicaux pour renfort,
  • Deux Chauffeurs ambulanciers,
  • Un Agent de surface.

Chaque équipe de garde est assurée par un Médecin (avec renfort les weekends), un Paramédical, un Chauffeur ambulancier et un Agent de surface.

actus1

Salle de consultation OSTIE 24

salle de surveillance

Salle de surveillance de l’OSTIE 24

salle de pharmacie

Pharmacie de l’OSTIE 24

La prise en charge

L'accès est autorisé à tout Travailleur Affilié à l'Ostie, ainsi que les membres de sa famille.

La présentation de la carte d'Affilié est demandée, mais le cas échéant, la carte d'identité nationale, ou l'Affiliation et le numéro de matricule du Travailleur est indispensable.

Qu'entend-on par URGENCE MEDICALE ?

Une urgence est "toute circonstance qui, par sa survenue ou sa découverte, introduit ou laisse supposer un risque fonctionnel ou vital si une action médicale n'est pas prise immédiatement. L'appréciation de l'urgence est instantanée et appartient autant à la victime qu'au soignant".

En pratique, la notion d'urgence se définit par tout ce qui est à l'origine d'une situation clinique imprévue (douleur aigüe, malaise, traumatisme, détresse médicale, sociale ou psychologique)

L'Ostie 24 dispose en permanence d'une ambulance médicalisée, permettant d'évacuer les patients vers les Centres Hospitaliers après avoir reçu les premiers soins et/ou traitements pré-transferts.

La Médecine d'urgence, c'est être utile: aider, avoir du sens, compter, tenir debout

OSTIE 24

Contact: 032 03 029 48

 

Imprimer

L'eau et la santé

L'eau est le deuxième besoin vital de l’homme après l’oxygène. L’importante teneur en eau du corps humain fait qu’un individu, avec une activité normale et sans apport d’eau pourra survivre entre 2 à 3 jours.

Eau

L’eau, présente à 60 à 65% chez l’humain, est essentielle à la vie. Il faut en consommer régulièrement pour demeurer en bonne santé.

L’eau représente 85% de notre cerveau, 83% de notre sang, 70% de nos muscles, 22% de nos os, 2% de l’émail de dents.

Eau

Chez l’enfant, et surtout le nourrisson, les besoins en eau sont proportionnellement 3 à 5 fois plus importants que chez l’adulte.

L’eau s’enrichit en sels minéraux et en oligo-éléments sur son parcours naturel, au contact du sol et des roches. C’est un produit vivant dont la composition varie selon son origine. L’eau du robinet contient des sels minéraux et des oligo-éléments comme le fer, le cuivre et le zinc, dont notre organisme a besoin. Une eau riche en calcaire apporte un complément en calcium et en magnésium indispensables à la santé. Le fluor est l’un des oligo-éléments contenus dans l’eau (0,2 mg de fluor par litre). Il contribue à la prévention des caries dentaires.

Lorsqu’elle est de mauvaise qualité, l’eau peut provoquer des maladies. Cette mauvaise qualité peut être due à une pollution d’origine microbiologique (présence de parasites, bactéries et/ou virus) ou une pollution d’origine chimique.

Notre organisme a donc besoin d’un apport régulier en eau pour pallier en temps réel les pertes provoquées par son activité. Il ne tolère pas plus de 3 % de déficit. Au-delà, des troubles de santé peuvent apparaître.

L’eau a plusieurs rôles :

  • maintient la température corporelle autour de 37°C;
  • assure la suffisance du volume du sang et du liquide lymphatique dans le corps;
  • sert de lubrifiant pour le fonctionnement des articulations et des yeux;
  • nettoie le corps et élimine les déchets et les toxines;
  • hydrate la peau;
  • permet au cerveau de bien fonctionner;
  • facilite la digestion et le transit intestinal;
  • boire un grand verre d’eau procure une sensation d’estomac plein, par conséquent peut être efficace pour calmer l’envie de grignoter.

Être bien hydraté est primordial pour la santé. Lorsqu’on vieillit, il faut particulièrement veiller à ne pas se déshydrater. En effet, la sensation de soif diminue, la consommation de certains médicaments comme les diurétiques et laxatifs augmente les pertes d’eau. Les signes d’une légère déshydratation sont : fatigue, maux de tête, difficulté à se concentrer, peau sèche, constipation, crampes musculaires.

La consommation quotidienne pour une personne adulte est de 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Cependant chaque personne possède des besoins en eau selon la taille, le climat où elle vit, les activités quotidiennes.

Voici quelques trucs pour ceux qui ont de la difficulté à combler le besoin en eau :

  • consommer des fruits et légumes crus (composé à 80% d’eau);
  • bouillon et infusion facilitent la digestion et le sommeil;
  • ne pas attendre d’avoir une sensation de soif;
  • avoir une bouteille d’eau à portée de la main;
  • boire l’eau fraîche plutôt que glacée;
  • remplacer les boissons rafraichissantes artificielles (coca, jus en boite…) par l’eau minérale ou de l’eau gazeuse non sucrée.

Se laver les mains, une mesure d’hygiène à ne pas négliger

Se laver les mains, l’un des gestes d’hygiène les plus élémentaires, est de plus en plus négligé. Ainsi, 80 % des clients de fast-food mangent avec les doigts sans s’être au préalable lavé les mains. Pourtant, une mauvaise hygiène des mains peut entraîner des troubles digestifs et des infections respiratoires.

L’eau qui soigne :

Le thermalisme peut avoir des effets très positifs pour le système digestif, les voies respiratoires, les rhumatismes, les affections cardio-vasculaires... Les eaux thermales peuvent également exercer une action anti-infectieuse et anti-inflammatoire. Le thermalisme est particulièrement adapté dans la prise en charge de maladies chroniques où malgré un traitement adapté (médicaments), subsistent des symptômes et douleurs qui gênent la vie quotidienne des malades. Il peut ainsi offrir des soins palliatifs susceptibles de diminuer les symptômes et en particulier la douleur. La thalassothérapie, créée à la fin du XIXe siècle, s’appuie sur l’utilisation à des fins thérapeutiques de produits physiologiques de l’eau de mer

L’eau est l’élixir de vie par excellence! C’est aussi l’Or bleu, une ressource à protéger pour l’avenir de tout être vivant!

 
 

Page 1 de 12

Revue de presse

presse

Informations

IL EST A NOTER QUE

L’OSTIE garantit l’uniformité des services offerts aux Adhérents et aux Affiliés, à travers d’une gamme de prestations fournies gratuitement auprès de ses neuf (09) Dispensaires et de ses trentaines d’Antennes.

Lire la suite

Templates Joomla 1.5