Imprimer

Définition : Ce sont des varices ano-rectales ; elles sont, soit internes rectales, soit externes anales extériorisées. Leur présence est banale.

Facteurs favorisants

L’hypertension veineuse pourrait être à l’origine des dilatations hémorroïdaires. En réalité d’autres facteurs sont plus importants, l’hérédité, la sédentarité, la constipation ou la diarrhée, les grossesses et l’hypertension portale.
Les complications seraient dues à des modifications du tissu sous muqueux (procidences) ou à la stase fécales à leur niveau (cryptites)

Clinique

Les Hémorroïdes externes forment des saillies visibles, séparées par les plis de l’anus.
Les Hémorroïdes internes sont rarement senties au toucher rectal et sont toujours visibles à l’anuscopie.
Elles saignent en fin de défécation. Le sang rouge couvre les matières sans y être mélangé.
Les procidences se produisent lors de la défécation. Réductibles au début, elles deviennent ensuite permanentes et suintantes. Elles peuvent s’ulcérer
L’étranglement hémorroïdaire débute par une douleur très vive lors de la défécation
Une masse rouge sombre, tendue, très douloureuse sort de l’orifice anal, semée de points noirâtre, de thromboses.
Les Hémorroïdes sont si fréquentes qu’il ne faut pas en faire un diagnostic de facilité. Devant toute rectorragie, on ne retient un orifice hémorroïdaire qu’après avoir acquis la conviction après rectoscopie qu’il n’y a pas d’autre affection responsable, cancer du rectum en particulier, mais aussi cancer recto-sigmoïdien.

Traitement

Il faut d’abord que le malade évite l’alcool, les épices, piment, l’eau gazeuse. Il faut aussi combattre la constipation.
Les thromboses d’hémorroïde externe peuvent être excisées et leur contenu évacué, contre les crises inflammatoires et douloureuses
Les ligatures élastiques seront réservées aux hémorroïdes non compliquées. La résection chirurgicale sera réservée aux volumineuses procidences.

hemorroide 1 hemorroide 2

//
Templates Joomla 1.5