DREPANOCYTOSE

Imprimer

La drépanocytose (du grec drepanon, faucille), également appelée hémoglobinose S, anémie à cellules falciformes, est une maladie héréditaire qui se caractérise

La drépanocytose (du grec drepanon, faucille), également appelée hémoglobinose S, anémie à cellules falciformes, est une maladie héréditaire qui se caractérise par l'altération de l'hémoglobine, la protéine assurant le transport de l'oxygène dans le sang.
La drépanocytose affecte plus particulièrement les populations de race noire. Cette particularité explique qu'elle est, sur le continent africain, la première maladie génétique affectant, dès la naissance, des milliers de malades.
La drépanocytose n'est pas une maladie très rare. Elle est particulièrement fréquente dans les populations d'origine africaine subsaharienne, des Antilles, d'Inde, du Moyen-Orient et du bassin méditerranéen particulièrement en Grèce et en Italie1. On estime que 50 millions d'individus en sont atteints dans le monde.
La lutte contre la drépanocytose figure depuis 2009 parmi les priorités de l’OMS pour la zone Afrique et occupe le quatrième rang dans les priorités en matière de santé publique mondiale, après le cancer, le sida et le paludisme.

10% de Malgaches atteints de drépanocytose

Dans le monde, 120 millions de personnes sont atteintes de la maladie génétique appelée drépanocytose. A Madagascar, l’ONG LCDM, qui œuvre dans l’assistance des victimes de cette maladie ainsi que dans les actions préventives, a recensé l’an dernier 4 000 drépanocytaires. Ce chiffre est cependant bien loin de la réalité lorsqu’on sait que la plupart des malades vivent avec cette maladie sans en être conscients.
Actuellement, le sud-est et l’est de la Grande île sont les régions les plus affectées par la maladie, avec une proportion alarmante d’une personne sur 5. Sur l’ensemble du territoire, la prévalence représente un taux de 10%.
La drépanocytose peut conduire à diverses complications aiguës et chroniques dont plusieurs sont potentiellement létales. Afin de pouvoir mener une existence quasi-normale et augmenter sa chance de survie, il n’y a rien de mieux que le dépistage précoce.
Grosse fatigue, douleurs inexplicables, urines foncées, yeux jaunis associés à une pâleur inhabituelle au niveau du visage et des mains sont les principaux symptômes d’une drépanocytose. La maladie est héréditaire et attaque directement les globules rouges du sang.
Un grossissement anormal de la rate et une anémie chronique nécessitent dans l’urgence une transfusion sanguine à un rythme plus ou moins soutenu. Le traitement pourrait donc être très coûteux pour les malades puisqu’une poche de sang s’achète à 30 000 ou 40 000 Ar (entre 10 à 14€) alors qu’il lui faudra au moins 2 poches durant tout le traitement.

dpc2 dpc1

 

 

 

Revue de presse

presse

Informations

IL EST A NOTER QUE

L’OSTIE garantit l’uniformité des services offerts aux Adhérents et aux Affiliés, à travers d’une gamme de prestations fournies gratuitement auprès de ses huit (08) Dispensaires et de ses vingtaines d’Antennes.

Lire la suite

Templates Joomla 1.5